• Patrick Sansano

Intervista Sorrisi e Canzoni 13 08 2019/Interview de Sorrisi e canzoni 13 08 2019

Mis à jour : août 3

Emma Sorrisi e canzoni N°32/13 agosto 2019 Intervista di Alessandro Alicandri

Q : Emma, è da un’ po che di te non si sa niente.

(Emma, il y a un moment que l’on entend plus parler de toi)

E : « Ho fatto molto ma ho racontato poco finora ».

(J’ai fait beaucoup de choses, mais en ai peu parlé jusqu’ici)

Q : Che cosa hai combinato ?

(Qu’as-tu préparé ?)

E : “Ho scritto, viaggiato, ho lavorato tanto. Dicevano che ero in vacanza da mesi”

(J’ai écrit, voyagé, j’ai beaucoup travaillé. On disait de moi que j’étais en vacances depuis des mois)

Q : Pensavano che ti fossi presa un periodo di pausa

(On pensait que tu avais pris une période de pause)

E : « Io ? Impossibile. Ora ti faccio ascoltare qualcosa. Ma questa l’ha scritta Vasco. Ho scritto una canzone per una ragazza giovane e molto brava, disse. Quella ragazza sono Io ! »

(Moi ? Impossible. Je vais maintenant te faire écouter quelque chose. Cette chanson, Vasco (Vasco Rossi) l’a écrite. Il a dit « J’ai écrit une chanson pour une jeune fille très douée ». Cette fille, c’est moi !)

Q : Come si intitola questa canzone ?

(Quel est le titre de cette chanson ?)

E : « Io sono bella »

( « Je suis belle »)

Q : Voglio sapere tutto !

(Je veux tout savoir)

E : “Quando Vasco mi ha fatto sapere che aveva scritta una canzone pensando a me, sono scoppiato a piangere »

(Quand Vasco m’a fait savoir qu’il avait écrit une chanson en pensant à moi, je me suis mis à pleurer)

Q : Poi cosa è successo ?

(Ensuite, qu’est il arrivé ?)

E : « Sono andata allo stadio Olimpico di Roma per il suo concerto, come faccio per ogni suo tour. Stavolta ho voluto incontrarlo per dirli « grazie »

(Je suis allé au stade olympique de Rome pour son concert, comme je le fais à chacune de ses tournées. Cette-fois, j’ai voulu le rencontrer pour lui dire « merci »)

Q : Perché « stavolta » ? Non l’avevi conosciuto di persona nel 2011 quando hai aperto un suo concerto ?

(Pourquoi dis tu cette fois ? Tu n’avais pas fait sa connaissance en 2011 quand tu as fait la première partie d’un de ses concerts ?)

E : « No, non avevo voluto incontrarlo. Era una cosa troppo grande per me. Avevo paura di un impatto negativo ».

(Non, je n’avais pas voulu le rencontrer. C’était trop important pour moi. J’avais peur d’une déception)

Q : Pero avevi avuto un bel coraggio a salire sul suo palco.

(Pourtant, tu avais eu du courage pour monter sur sa scène)

E : « Quando canto, non ho mai paura. Quella sera inizai tra i fischi e finii tra gli applausi »

(Quand je chante, je n’ai jamais peur. Cette soirée commença par des sifflets et se termina par des applaudissements)

Q : E com’è andato il vostro incontro all’Olimpico ?

( Et comment s’est passée votre rencontre au stade olympique ?)

E : « Ci siami studiati et piacciuti. Sono contenta di non essere andata nel suo camerino otto anni fa »

(Nous nous sommes jaugés et plus. Je suis contente de ne pas avoir été le voir dans sa loge il y a huit ans)

Q : Dopo vi siete rivisti ?

(Après vous êtes vous revus?)

E : « Si, più volte, nel suo studio a Bologna. E lui è umano, anzi superumano »

(Oui, plusieurs fois, dans son studio d’enregistrement de Bologne. Et il est humain, je dirai même super humain)

Q : « Come Vasco ti ha notato ? »

(Comment Vasco t’a-t-il remarquée ?)

E : « Aveva letto tante mie interviste per l’album « Essere qui ». E aveva sentito sui social la mia cover di « La nostra relazione » che gli avevo dedicato »

(Il avait lu beaucoup de mes interviews au sujet de l’album « Essere qui ». Et il avait entendu sur les réseaux sociaux ma reprise de la chanson « La nostra relazione » que je lui avais dédiée)

Q : « Cos’ha detto ? »

(Qu’a-t-il dit ?)

E : « Ma la canta te meglio di me ».

(Il m’a dit « mais tu la chantes mieux que moi »)

Q : Cosa dice lui di questo brano inedito ?

(Que pense t il de cette chanson inédite écrite pour toi ?)

E : « Mi ripete sempre « Sono entrato nella tua mente »

( Il me répète tout le temps : « Je suis entré dans ton esprit »)

Q : Accidenti !

(exclamation italienne de joie)

E : « E una conquista. Ho sempre sperato di potere essere Io, Io dico tra molte virgolete, un’ po Vasco »

(C’est une réussite. J’ai toujours espéré de pouvoir être moi-même. Je dis entre les virgules que je suis un peu Vasco)

Q : Cosa ti piace di lui ?

(Qu’est ce qui te plaît en lui ?)

E : « Vasco fa una musica che è verità”

(Vasco fait une musique qui est authentique)

Q : « E adesso, come ti senti ? »

( Et maintenant, comment te ressens-tu ?°

E : « Felice come qui riceve una medaglia dopo una guerra »

(Heureuse comme quelqu’un qui reçoit une médaille après une guerre)

Q : Contro chi eri in guerra ?

(Contre qui étais tu en guerre ?)

E : « Innanzitutto contre me stessa. Ho detto tanti « No » perf are le cose a modo mio »

(Avant tout contre moi-même. J’ai tellement refusé de choses pour les faire à ma manière)

Q : Eppure ti accusano di avere detto tanti troppi si, specialmente in tv.

(Pourtant, on t’a accusé d’avoir accepté beaucoup de choses, spécialement à la télévision)

Q : « Di tv ne ho fatto poca, ma in frangenti dove mi sono esposta al 200% e questo era più visibile rispetto a chi in tv c’è sempre e.. . non si nota ».

(De la télévision, j’en ai peu fait, mais dans des moments particuliers où je me suis livrée à 200% et cela était plus visible pour ceux qui sont toujours devant la télévision et …on ne le remarque pas)

Q : Tu ragioni controcorrente, ma hai lavorato in tanti contesti superpopolari »

(Tu raisonnes après coup, mais tu as participé à tant de concours très populaires)

E : « Fin da bambina, sono sempre stata al centro della piazza, ma fuori del coro »

(Depuis mon enfance, j’ai toujours été au centre de la place, mais en dehors de la chorale)

Q : E ti esponi sempre, anché su temi delicati.

(Et tu t’exposes toujours, même sur des choses délicates)

E : « Cerco di diffendere i diritti dei più deboli. L’altro giorno, sono interventa perché a Trastevere, a Roma, un uomo ha tirato uno schiaffo alla sua compagna. Dovremmo tutti reagire e alzare la voce ».

(Je cherche à défendre les droits des plus faibles. L’autre jour, je suis intervenue car à Trastevere – un quartier de Rome – un homme a donné une gifle à sa compagne. Nous devrions tous réagir et élever la voix ».

Q : Eri cosi anché nel 2009, all’inizio di tutto ?

(Tu étais déjà comme cela en 2009, au début de ta carrière de chanteuse ?)

E : « SI era determinata, ma anché insicura.Volevo fare questo mestiere andando contro la volontà di tutti, compresa la mia famiglia »

(Oui, j'étais déterminée mais manquais de confiance en moi. Je voulais faire ce métier contre la volonté de tous, y compris de ma famille)

Q : La prima persona che ha davvero creduto in te ?

(Qui fut la première personne à croire vraiment en toi ?)

R : « Maria De Fillipi. E ha subito capito che non volevo piacere a tutti i costi »

(Maria De Fillipi. Et elle a tout de suite compris que je ne voulais plaire à n’importe quel prix)

Q : Ora siete molto amiche.

(Maintenant vous êtes très amies)

E : « Io vado a trovare spesso. E le rubo i vestiti che lei ha già indossato in tv”

(Je vais la voir souvent. Et lui pique les vêtements de scène qu’elle a déjà mis à la télévision)

Q : Chi è stato il primo musicista a darti fiducia ?

(Qui fut le premier musicien à te donner confiance ?)

E : « Pino Daniele. Poi ho collaborato con tutti i cantanti che ascoltava con moi padre quando ero bambina »

(Pino Daniele nb : chanteur napolitain célèbre mort d’une crise cardiaque en 1995. Puis tous les chanteurs que j’écoutais avec mon père quand j’étais enfant)

Q : Hai conosciuto da poco anche Tiziano Ferro.

(Tu as connu aussi récemment le chanteur Tiziano Ferro)

E : « Si in un bar a Los Angeles. E stato amore a prima vista. Quanto è bello ! E una persona pura che si è dovuta difendere per amore della musica »

(Oui, dans un bar de Los Angeles. Il a été chaleureux du premier coup. Qu’il est beau ! C’est une personne pure qui a du se défendre par amour de la musique » NB : Tiziano Ferro est gay chose encore mal acceptée en Italie)

Q : Come festeggerai questi 10 anni di carriera ?

(Comment fêteras-tu tes 10 ans de carrière ?)

E : « Io sono bella » sortira le 6 septembre. Arriverà un album entro la fine dell’anno e mi piacerebbe festeggiare il mio compleanno il 25 maggio con un concerto all’Arena di Verona »

(« Io sono bella » sortira le 6 septembre. Il y aura ensuite un album avant la fin de l’année et j’aimerais fêter mon anniversaire le 25 mai avec un concert aux arènes de Vérone)

Q : Hai fatto anché l’attrice ?

(Tu es également devenue comédienne ?)

E : « Gabriele Muccino mi ha inviato un copione chiedendomi di fare un provino per un film. Siamo amici, ma mai mi sarei aspettata una proposta del genere ».

(Gabriele Muccino m’a envoyé un scénario en me demandant de faire des essais pour un film. Nous sommes amis mais je ne me serai jamais attendue à une proposition de ce genre)

Q : E il ruole in « Gli anni più belli » è diventato tuo.

(Et le rôle dans le film « Les plus belles années » t’a été attribué)

E : « Si, grande molte scene difficile in veste per me inedite : recito in costumo di un altro periodo storico, sono vestita da sposa e sono madre »

(Oui, j’ai eu des scènes difficiles dans un rôle inédit pour moi : je joue dans des habits d’une autre époque historique, je suis habillée en mariée et je suis mère »

Q : Che effetto ti ha fatto ?

(Quel effet cela t’a fait ?)

E : « Ho avuto un attacco di panico. La scena in ciù partorisco l’ho girato all’ospedale Umberto I di Roma, in un’ala oggi dismessa dove sono stata ricoverata per il tumore che ho avuto tempo fa »

(J’ai paniqué. La scène de l’accouchement a été tournée à l’hôpital Umberto I de Rome, dans une aile aujourd’hui désaffectée où je fus opérée du cancer que j’ai eu il y a quelque temps)

Q : Ti sei rivista ?

(Tu t’y es revue ?)

E : Poco, non ce la faccio. Ma recitare mi ha insegnato tante cose su di me. Gabriele mi ha voluto naturale e senza schemi. Per fortuna, è la cosa riesco a fare meglio ».

(Peu, je ne le supporte pas. Mais jouer la comédie m’a appris tant de choses sur moi. Gabriele m’a voulue naturelle et sans faire de régime. Par chance, c’est la chose que je sais faire le mieux)

Interview de Alessandro Alicandri. Traduction : Patrick Sansano.


This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now