• Patrick Sansano

Intervista Grazie 4 e fine

Parte 4

X Factor invece ?

« Prima di cominciare, temevo di non essere all’altezza, poi, grazie soprattutto ai colleghi straordinari, mi sono sentita bene, al posto giusto ».

Che giudice sarà ?

« Cerchero di dare ai ragazzi gli strumenti per vivere un’esperienza di crescita, che conta più della vittoria. Insieme alla libertà e alla coerenza – personale, musicale – che vorrei insegnare loro a mantenere. Si puo mantenere.

Lei lo dimostra.

« Su Instagram mi scrivono : « Sei veramente tu ? ». Io non mistifico, non nascondo. La gente è disabituata alla verità, ha paura di mostrarsi per cio che è. Io cerco di dare sempre la verità. Non siamo le donne perfette e patinate che si vedono ovvunque ».

Ha paura che possa arrivare qualcuno più bravo ?

« Non patisco l’arrivo dei nuovi artisti, senno che palle ».

Chi sono i ragazzi oggi ?

« Hanno nuovi linguaggi, per fortuna. Hanno un modo loro di scrivere, dalla musica al cinema : penso al film « Favolacce » di Damiano e Fabio D’Innocenzo, una rivelazione, l’inizio di un cinema nuovo ».

Una sua canzone s’intitola « Le ragazze come me ». Chi sono le ragazze come lei ?

« Intanto non piangono »

Emma non piange ?

« Non ho pianto prima di entrare in sala operatoria, né dopo. Mi hanno aperto a metà per ben due volte in questi anni ».

Nemmeno una lacrima ?

« Diciamo che ho discrezione, nel pianto come nel riso. Non rido a bocca larga ».

Ha paura ?

« Quest’anno tante volte ».

Il momento peggiore ?

« Quindici giorni fa, quando ha squillato il telefono ed era il moi medico. Ho pensato : « Ci risiamo ». Ho immaginato che dovessi ricomminciare tutto da capo. Invece… ».

Invece ?

« Mi diceva che, in basa agli ultimi esami, sono uscita definitivamente della malattia. Ecco, in quell’instante, sono morta e risorta ».

Prima azione di risorta ?

« Telefonare a mia madre. Si, chiama sempre lei ».

Che cos’è per lei la famiglia ?

« Ho dormito nella stessa stanza con moi fratello fino a 25 anni, quando sono andato a « Amici ». La casa era piccola, ma a un certo punto papà dice che riesce a ricavare una seconda stanza. Finalmente, ognuno puo avere la sua ».

Risposta vosta ?

« No, volevamo rimanere insieme ».

"Pour X Factor, au contraire ?

"Avant de commencer, je craignais de ne pas être à la hauteur, puis surtout grâce à l'aide de collègues extraordinaires, je me suis sentie bien, à la bonne place"

"Quelle jurée serez-vous?""

"Je chercherai à donner aux élèves les instruments pour vivre une expérience de progrès, qui compte plus que la victoire. En même temps que la liberté et la cohérence - personnelle, musicale - que je voudrais leur apprendre à maintenir. On peut le maintenir".

Vous le démontrez

" Sur Instagram, on m'écrit "c'est vraiment toi?". Je ne mystifie pas, je ne me cache pas, les gens ont perdu l'habitude de la vérité, ont peur de se montrer tel qu'ils sont. Je cherche à dire toujours la vérité. Nous ne sommes pas les femmes parfaites et artificielles que l'on voit partout".

Avez vous peur qu'arrive une artiste plus célèbre que vous?

« Je ne souffre pas de l’arrivée de nouveaux artistes, sinon cela craindrait »

Qui sont les jeunes artistes d'aujourd'hui?

''Ils ont de nouveaux langages par chance. Ils ont leur façon d'écrire, musique et cinéma. Je pense au film "Favolacce" de Damiano et Fabio D'Innocenzo, une révélation, le début d'un nouveau cinéma".

Une de vos chansons s'intitule "Les filles comme moi". Qui sont les filles comme vous?

"En attendant elles ne pleurent pas".

Emma, vous ne pleurez pas?

"Je n'ai pas pleuré avant d'entrer en salle d'opération, ni après. Ils m'ont ouvert la moitié du corps bien deux fois ces dernières années".

Pas même une larme?

"Disons avec discrétion, pour rire et pleurer. Je ne ris pas aux éclats".

Avez vous peur?

"Cette année, de nombreuses fois".

Quel fut le pire moment?

"Il y a 15 jours, quand le téléphone a sonné et que c'était mon médecin. J'ai pensé "cela recommence. J'ai pensé que j'allais devoir tout recommencer à zéro dans la lutte contre la maladie. Au contraire..."

Au contraire?

"Il me disait que sur la base des derniers examens, j'étais définitivement tirée d'affaire. Voilà, à ce moment là, je suis morte et ressuscitée".

Première action à cette résurrection?

"Téléphoner à ma mère. Oui, je l'appelle toujours elle".

Que représente pour vous la famille?

"J'ai dormi dans la même chambre avec mon frère jusqu'à 25 ans, quand je suis allée à l'émission "Amici". La maison était petite mais à un certain moment, mon père nous a dit qu'il avait réussi à obtenir une seconde chambre. Chacun pouvait avoir la sienne".

Qu'avez vous répondu?

"Non, on voulait rester ensemble".


This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now