• Patrick Sansano

Intervista Grazia 37 27/08/2020 di TERESA CIBABATTI parte 1

Mis à jour : sept. 10

GRAZIA 37 del 27 agosto 2020 Articolo di TERESA CIBABATTI

Parte 1

Inizio reale ?

Emma : « Alle sagre e ai matrimoni con papà. Avevo 10 anni. Mi vergognavo. Ho sempre rifiutato di salire sulla sedia per recitare la poesia di Natale, a costo di non prendere soldi dai parenti ».

Vos vrais débuts ?

« Aux festivals et aux mariages avec papa. J’avais 10 ans. J’avais honte de moi. J’ai toujours refsué de monter sur les chaises pour réciter les poésies de Noël, même si cela me coûtait de ne pas avoir d’argent des parents ».

Padre musicista ?

« Infirmiere. Suonava la chitarra al rientro dai turni, aveva messo su una band con cui ancora oggi gira piazze e sagre ».

Nonostante la vergogna, lei si esibisce con suo padre.

« In un primo momento come corista, negli anni divento solista. Ci sono foto di me che canta con le mani in tasca e lo sguardo a terra ».

Père musicien ?

« Infirmier. Il jouait de la guitare en revenant de ses tournées, il s’était mis dans un groupe avec lequel encore aujourd’hui il joue sur les places et dans les festivals ».

Malgré la honte, vous jouiez avec votre père.

« Au début comme choriste, puis avec les années comme soliste. Il y a des photos de moi chantant avec les mains dans les poches et le regard vers le sol ».

Su un palco da bambina, chissa i corteggiatori.

Ho avuto a chef are coi ragazzi molto tardi, prima ero concentrata a trovare il modo per scappare della provincia (di Lecce). A un certo punto, ho formato una band mia, suonava nei locali ».

Je me suis intéressé aux garçons très tardivement, avant j’étais concentrée à trouver un moyen d’échapper à la province (de Lecce). A un certain moment, j’ai formé mon groupe, je jouais dans les locaux ».

Da quando è famosa, ha mai cantato con suo padre ?

E lui che suona con me. Ai miei concerti, sale sul palco e suona per canzoni ».

La sua mamma ?

« Sarta ricamatrice. I primi anni faceva la sarte in una boutique di Gucci ».

Gucci che adesso veste Emma.

« Ci penso spesso ».

Ha tutta la strada fatta ?

« All’inizio, dieci anni fa, gli stilisti non volevano vestirmi, troppo « cheap » (modesta) dicevano.

Ci sono stati rifiuti ?

« Tutti ».

Reazione ?

« Non prenderla sul personale. Grazie anché agli insegnamenti di mia madre ».

Ovvero ?

« Non siamo i vestiti che indossiamo. E il carattere a determinarci ».

« Votre mère ? »

« Couturière brodeuse. Les premières années, elle était couturière dans une boutique de Gucci ».

Gucci qui maintenant habille Emma.

« J’y pense souvent ».

Votre chemin était tout tracé ?

« Au début, il y a dix ans, les stylistes ne voulaient pas m’habiller, j’étais selon eux trop « cheap » trop modeste disaient-ils. »

Il vous ont refusé ?

« Tous ».

Réaction ?

« Je ne l’ai pas pris personnellement. Surtout grâce aux enseignements de ma mère ».

Vraiment ?

« Nous ne sommes pas les vêtements que nous endossons. C’est notre caractère qui nous détermine ».


This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now